240 cours de la Somme

33800 Bordeaux

5 place Jérôme David
33210 Langon

Tél : 07 69 10 06 75

charline.dieteticienne@gmail.com

Diététicienne Nutritionniste

N° ADELI : 339504326

  • White Facebook Icon
  • Instagram - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • LinkedIn

Comment gérer son alimentation en vacances ?

 
Vous êtes stressé toute l'année par votre travail, et les vacances vous êtes stressé par la gestion de votre alimentation et de votre poids ? 

 

NON !


En vacances, les seuls motifs de stress valable sont de ne pas avoir assez d'argent pour le financement d'un churros au chocolat, ou bien de devoir siroter des mojitos sans alcool à cause d'une pénurie internationale de rhum, ou encore de mourir dans un tsunami sur la plage méditerranéenne. 

Voilà les seules sources de stress qui pourraient gâcher vos vacances.


Quelques rappels de la définition des vacances :

 

 

 

Quelques règles à respecter :

 

- Sur la serviette toute la journée, je ne resterai : des activités de toutes sortes, je ferai (piscine, mer, paddle, plongée, marche au bord de la plage, canyoning, randonnées, rafting, vélo, balades découvertes de la ville, etc)

 

- L'idée qu'il m'est impossible de tout contrôler, j'accepterai.

 

- Les repas que je peux gérer, je gérerai. 

Je privilégie le "fait maison" dans le cadre du camping, du pique nique, ou d'une location d'appartement.

 

- Les repas en extérieur, je gérerai. 

Au restaurant : choix des plats, choix des associations. Par exemple : plat léger + dessert riche, ou plat riche unique, ou entrée riche, plat léger.

Apéro entre amis : choix des quantités, choix des plats qui me font LE PLUS plaisir

 

- Ma sensation de faim, je respecterai. 

En vacances, c'est la liberté d'être à 100% à l'écoute de son corps (pas de contrainte horaire). On oublie les heures fixes. Si je me lève tard et que j'ai envie d'un gros petit déjeuner : je me fais plaisir ! Je n'aurais peut être faim qu'à 17 h, donc je mangerai à ce moment ! Je n'aurais sans doute pas d'appétit le soir : je ne mangerai pas. Si jamais j'vais faim avant de dormir : un ou deux fruits devraient me suffire !

 

- Ma sensation de satiété, je respecterai : ballonné, de table je ne sortirai. 

Finir un repas avec une sensation de légèreté digestive, c'est s'assurer de ne pas avoir dépassé les besoins de son corps, et donc de ne pas prendre de poids. 


- Foutu pour foutu, je ne raisonnerai pas.

"j'ai envie d'une gaufre, j'achète une gaufre, foutu pour foutu j'ajoute une glace, foutu pour foutu je demande le supplément topping peanut butter avec des morceaux de Kitkat, foutu pour foutu comme je n'ai pas assez de place pour le topping Nutella avec des morceaux de M&M'S, je commande une autre glace, et foutu pour foutu ce soir c'est pizza avec la croûte fourrée au fromage, supplément raclette". Non. "J'ai envie d'une gaufre : je mange une gaufre, point." Je m'autorise mes envies tant que je respecte mes sensations de faim et de satiété. Au repas suivant, si j'ai moins d'appétit : je fais léger, ce qui me permet de compenser.


- Des plaisirs tous les jours je ferai, mais cumulés sur le même repas j'éviterai.

Je les réparti entre petit déjeuner, déjeuner, collation, et dîner

 

- L'eau, par la bière, je ne remplacerai. 1.5 litre par jour, je consommerai. D'eau bien entendu, de préciser, j'ai oublié.

 

- Du côté obscur de la force du cocktail, j'éviterai de basculer :

 

 


Plus sérieusement, pour conclure nous dirons :

 

De mon bien être je m'occuperai,

et de mon poids je ne me préoccuperai pas

 

 
Et toi, tu es team côté obscur de la force ou team côté lumineux de la force des cocktails ?

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Catégories
Please reload

Posts Récents
Please reload

Rechercher par Tags
Suivez moi
Pour ne rien manquer 
  • Instagram Social Icon
  • Facebook Basic Square