240 cours de la Somme

33800 Bordeaux

5 place Jérôme David
33210 Langon

Tél : 07 69 10 06 75

charline.dieteticienne@gmail.com

Diététicienne Nutritionniste

N° ADELI : 339504326

  • White Facebook Icon
  • Instagram - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • LinkedIn

J'ai testé : 1 mois "0 déchet"

May 31, 2017

 

Traumatisée par une leçon d'écologie en classe de CM1 ou CM2, du haut de mes 10 ans je me suis décidée de ne plus polluer. La première solution qui m'est venue à l'esprit était d'arrêter de respirer. Donc de temps à autre, je m'octroyais des petites séances d'apnées, en me disant que si tout le monde faisait comme moi il y aurait moins de CO2 dans l'atmosphère. J'ai (heureusement) fini par comprendre que ça se servait à rien.
Depuis, je ne suis pas devenue extrémiste, mais j'ai toujours le réflexe de visualiser un geste multiplié à l'échelle planétaire. « Ce n'est pas « ça » qui va changer quelque chose », effectivement, mais si tout le monde adoptait le raisonnement inverse : c'est justement ce petit « ça » qui amènerait du changement !

 

Chaque français jette en moyenne 250 kg d'emballages par an, ce qui revient au poids de :

 

40 packs de 6 bouteilles de 1,5L ou 1400 plaquettes de beurre ou 17500 portions hôtelières de confiture

Là vous vous dites : elle fait vraiment des équivalences bizarres..

 

 

Depuis longtemps, j'essaie de réduire mes déchets, il y a un mois j'ai voulu passer à l’extrême en m'imposant 30 jours sans emballage jetable ! Je sais que je ne pourrais pas le tenir sur le long terme parce que cela implique un changement radical d'alimentation, et il y a encore bien trop de produits emballés dont je ne peux pas me passer. Mon objectif est d'essayer une nouvelle manière de consommer, et d'adopter l'alimentation et l'organisation que cela implique.

 

Dans cet article, je vous ferais part de mon expérience, des bonnes adresses, des trucs & astuces, du budget, pour finir par un bilan où j'exposerai les aspects positifs et négatifs.

 

 

Mode d'emploi

 

- Matériel

 

Réduire ses déchets ne se fait pas du jour au lendemain car, en plus de devoir changer ses habitudes, cela nécessite d'être équipé :

 

Pour les courses :

  • tupperwares pour les viandes, poissons,crustacés et produits laitiers

  • sachets en tissu ou papiers kraft réutilisables pour le vrac sec et pour les légumes

  • sac à pain en tissu

  • boite œuf vide

     

Pour le transport :

  • à pied : sac à dos de randonnée (30 litres suffisent), ou cabas de course à roulettes

  • en voiture : cagettes, paniers en osier

 

Pour la maison

  • bocaux en verre ou en inox

  • boite en inox

 

En stockant vos aliments dans du verre et non dans leurs emballages en plastique ou en carton recyclé : vous évitez le passage de micromolécules dans vos aliments. Vous pouvez réutiliser de grands bocaux de conserves en verre ou bien acheter des bocaux en magasin de déco, en plus d'être écolos, et inoffensifs pour votre santé, ils apportent une touche « rétro » à votre cuisine !

Pour ma part, maniaque des boites : j'étais déjà équipée comme vous pouvez le voir en photos.

 

 

 

- Organisation

 

  • Fruits et légumes : De votre sac à dos ou panier ou cagette → directement dans le bac de votre réfrigérateur ou dans une corbeille à fruit. Si vous craignez de ne pas tout consommer à temps, découpez en quelques uns dans des boites au congélateur.
     

  • Légumineuses et féculents : De vos sachets en papier kraft → dans vos bocaux. Soit vous décollez l'étiquette, soit vous recollez à chaque fois la nouvelle étiquette par dessus. Vous les rangez dans votre placard ou directement dans votre sac.
     

  • Poissons, viandes, produits laitiers : De vos tupperwares → au frigo. Vous pouvez noter sur une étiquette la date à laquelle vous les avez achetés pour éviter les problèmes de péremption.

     

Trucs & Astuces

J'ai décidé de pousser le 0 déchets jusqu'à la salle de bain :

 

Pour commencer, premier problème qui se pose : un problème de taille !

 

Le papier toilette : peut on s'en passer...par quoi peut on le remplacer... pour ma part je n'ai pas réfléchi très longtemps : hors de question de le supprimer !

 

 

 Les cotons peuvent être remplacés par un gant de toilette coupé en petits morceaux ou un vieux T-shirt en coton qu'on met à laver en machine avec son linge.

 

 

Le shampoing, et le GROS emballage plastique qui va avec peut être remplacé par un pain shampoing. Plus écolo, moins encombrant, et bien plus économique, le mien provient de chez Lush et avait déjà un mois d'utilisation lors d'un précédent voyage (il parait encore neuf !). Lush a beau être critiqué pour être chimique, tous les ingrédients de ce shampoing sont naturels excepté le SODIUM LAURETH SULFATE, qui est contenu dans tous les shampoings des grandes surfaces (détergent qui permet de faire "mousser"). 

 

 

J'avais déjà remplacé depuis longtemps les gels douches par des pains surgras. Il m'arrive cependant parfois de craquer au rayon gel douche pour un Tahiti bien chimique et pas DU TOUT écolo !

 

 

 Le soin intime, tout comme le shampoing et le gel douche trouve son équivalence en pain surgras !

 

 

Les tampons et serviettes peuvent être remplacés par la cup. Certaines femmes ne peuvent pas l'utiliser de par l'importance de leur flux, d'autres font des blocages, pour celles qui hésitent : n'hésitez plus : écologie, économies, confort de vie (à changer seulement le matin et le soir), et inoffensif (en silicone médical qui ne détruira pas votre flore contrairement aux tampons chloré). 

 

 

 Le déopeut être remplacé par de la pierre d'Alun : naturelle, sans déchet, et sans gaz à effet de serre. (Bon je n'ai pas encore testé en situation de chaleur extrême, je pense qu'on est loin d'un effet 48h !)

 

 

Pour se démaquiller mesdames, rien de mieux que l'huile de jojoba qui en plus de remplir la même mission que l'eau micellaire, a pour propriété de réguler la production de sébum et ne bouche pas les pores contrairement à l'huile de coco !

 

 

Il faut souffrir pour être belle non? Alors on met de côté le rasoir et les bandes de cire qui raccourcissent le temps de souffrance, et on le prolonge avec un épilateur électrique qui va vous faire serrer les dents ! (ou pleurer) Eh, on est écolo ou pas ?!

 

 

 L'huile de coco est une super alternative à plein de produits : baume à lèvre, masque pour les cheveux, et dentifrice ! Personnellement je garde le dentifrice chimique en tube en plastique pour la journée, mais pour le soir j'ai essayé l'huile de coco qui est assez agréable en texture et en goût. 

 

 

 Enfin, pour finir, un autre problème se pose : par quoi remplacer la crème hydratante et le maquillage? J'ai décidé de les garder : je veux bien être écolo mais pas moche et ridée !

 

 

 

En cuisine :

 

j'ai gardé mes produits d'entretien et mon éponge synthétique, j'ai seulement remplacé le sopalin par des serpillières, torchons, chiffons.

Pour ce qui est des serviettes de table, 2 possibilités : soit utiliser des serviettes en tissu, soit manger proprement.

 

 

Et l'eau alors? On supprime les bouteilles d'eau et on les remplace par des filtres charbon (pas 0 déchets mais déjà moins). Pour la transporter on peut transvaser l'eau filtrée dans une bouteille réutilisable.

 

 

 

Mon expérience

 

 

Changement d'alimentation  

 

0 déchet signifie raccourcir son temps de course : on ne flâne plus dans les rayons des supermarchés à regarder ce qui nous fait envie : on passe du vrac sec (féculents, céréales, graines etc) -> directement aux rayons fruits/légumes, poissonnier/boucher (pour les non-végé), puis fromage à la coupe, et enfin aux oeufs en vrac. Fini top chrono. Au final on se retrouve avec un cadi rempli uniquement d'aliments "utiles" et sains. Si vous avez envie d'un plat cuisiné, de gâteaux, de sauces : à vos fourneaux!

En revanche il y a des produits qui seront plus compliqués à faire à la maison ou à trouver sans emballage : je pense notamment aux chips, soda, chocolat, pains spéciaux (pain de mie, pain allemand, biscottes, pain à bagel, à hamburger, certaines céréales du petit déjeuner), produits laitiers (lait, yaourts, crème fraîche, beurre, certains fromages particuliers), thé, infusion, café, certaines salades comme la mâche et la roquette qu'on trouve toujours emballées, etc.

C'est simple, il y a des produits sur lesquels ont peut faire une croix, mais il y en a d'autres qu'on trouvera plus facilement en magasins spécialisés, ou au marché.

 

 

Réflexes à adopter

 

PRESENTEZ DIRECTEMENT VOTRE TUPPERWARE OU VOTRE SAC EN TISSU AVANT D'INDIQUER VOTRE CHOIX.

Par automatisme, dès que vous avez choisi votre produit, sans avoir le temps de voir venir quoi que ce soit, voilà que votre fromage est aussitôt emballé dans du papier prêt à être pesé, et votre baguette déjà glissée dans une pochette en papier. « Nooooon ! », paniquée vous cherchez votre tupperware au fond de votre sac, il vous regarde avec de grands yeux ronds d'un air « elle débloque la p'tite dame », vous lui tendez fièrement : « mettez le directement dedans ». Ce qui est ridicule en soit puisque le papier déjà sali par votre fromage finira très certainement à la poubelle. L'issue sera moins fatale pour la pochette en papier du pain, mais adoptez ce réflexe dès le début, ça peut prend du temps ! Vous pouvez aller encore plus loin en refusant les tickets de caisse.

 

 

Les adresses et les budgets

 

L'HERITAGE DE ROBERT

 

 

Fromager situé rue des Ayres à Bordeaux. Du très bon fromage, et vu l'odeur qui a réussi à passer à travers le verre du tupperware et à embaumer mon frigo, je peux vous dire que c'est pas de la gniogniotte, du vrai fromage aucun doute possible ! 

 

 

 

J'ai acheté :

- un pot de 20 cL de crème fraîche à 3 euros (Le prix est à la hauteur de sa qualité, je n'ai jamais mangé une crème fraîche aussi bonne ! En même temps : 42% de matière grasse (je ne savais même pas que ça existait !)

- un petit fromage de chèvre à 4 euros.

- 4 yaourts de chèvre à 4 euros. J'étais dégoûtée quand j'ai découvert que les pots étaient en plastique.

Bilan : 11 euros pour 3 produits, ça pique, mais on sait pourquoi : des produits d'excellente qualité, de producteurs locaux. En revanche, mise à part le fromage, difficile d'y faire du sans emballage : ni pour les yaourt, ni pour le beurre ou le lait, de même pour l'opercule de la crème.
 

 

 

 

LA RECHARGE 

 

Magasin spécialisé dans le vrac, située rue sainte colombe à Bordeaux. On y trouve, absolument TOUT en vrac : produit vaisselle, lessive, huile, vinaigre, thé, café, légumes/fruits, oeufs, produits laitier, produits secs, chocolat, bonbons, gâteaux, épices, sirop, miel, céréales, etc.

 

 

J'ai acheté :

- une tablette de 125g de chocolat à 2 euros (même sans emballage il n'a pas de goût oxydé)

- 6 oeufs à 30 centimes l'unité

- 500g de lentilles environ à 3.4 euros le kilo

- 500g de flocons d'avoine environ à 2.9 euros le kilos

- du boulgour de petit épeautre

- de la levure maltée

Le tout pour environ 10 euros. On s'en sort bien avec certains produits, mais on peut trouver aussi des pâtes aux oeufs à plus de 7 euros le kilo ou des pâtes spéciales à 14 euros le kilo, aïe ! C'est à peu prêt les mêmes prix qu'en magasin bio, sauf que ça ne l'est pas, mais c'est à mon sens bien mieux. Tout provient d'artisans et de producteurs locaux qui sont souvent plus "bio" que du "bio" industriel.

 

 

 

 

LES MAGASINS BIO

BIO C' BON

J'aime ces magasins où on ne se sent pas comme une vache à traire comme dans les supermarchés. Vaste choix dans le vrac. J'aime leurs produits atypiques, je veux toujours tout acheter mais je suis vite stoppée dans mes pulsions de consommatrice par les prix atypiques eux aussi ! Des provenances pas très écolo, des légumes d'Espagne, et du bio industriel, dommage.

 

 

J'ai acheté : 3 pommes, 2 citrons, 6 oeufs, une mini salade, le tout pour un peu plus de 6 euros.

 

 

 

LES MARCHES

 

Les Capucins

Fruits/légumes, crèmerie, poissonnier, boucher, boulanger, tout est fait pour le 0 déchet ! Les produits sont de saison, pas toujours locaux, mais au moins il ont suivi des circuits courts, sans intermédiaire, et vous donnez votre argent à de petits commerçants et non aux grandes enseignes.

 

 

Exemple de courses : légumes, fruits, pommes de terre, beurre, fromage, oeufs, crevettes , chacune des courses pour entre 9 et 11 euros. Cheap !

 

 

 

LES SUPERMARCHES

Auchan 
Bienvenue au temple de la consommation de masse. Le sans déchet est possible à prix imbattables : un rayon vrac bio, et non bio, un fromager, boucher, poissonnier, des oeufs en vrac, bref tout ! Des productions à l'échelle industrielle, et des origines pas très locales, voir pas très connues, en même temps il faut bien une raison à des prix aussi bas ! 

 

J'ai acheté : 700g de pois chiche, 400g de pâtes, 600g de riz, 300g de céréales petit déjeuner, tomates, betterave, avocat, ananas, carottes, oeufs, crevettes. Le tout pour environ 14 euros. Bon OK, j'explose mon bilan carbone avec l'avocat et l'ananas, mais comme à chaque fois dans les supermarchés, l'offre abondante à disposition vous crée des besoins  : "oh et puis merde j'en ai envie !"
En plus, il me manquait un sac en kraft pour les carottes : vous pouvez aussi réutiliser les poches en amidon pour les prochaines courses, en évitant de faire un double noeud et de les déchirer pour sortir vos fruits/légumes.

 

 

Bilan

 

Les -

  • Se priver d'une multitude de produits

  • Cuisiner (contrainte pour certains)

  • Prix des produits plus chers en magasins spécialisés

Les +

  • Economies (on achète que des aliments utiles)

  • Santé peau/muqueuses : en cosmétique on utilise des produits plus naturels

  • Santé alimentation : pas de trace de micromolécules des emballages dans vos aliments, on évite les produits industriels transformés et tous les additifs qu'ils contiennent, on mange sainement et des produits artisanaux de meilleure qualité)

  • Prévention des compulsions alimentaires (aucune tentation dans les placards, envie d'un gâteaux? Il faudra le faire maison, ou se déplacer à la boulangerie, cette simple idée qui peut à elle seule stopper l'envie !)
     

Personnellement, je ne tire que du positif de cette expérience. J'ai quasiment supprimé ma consommation en produits laitiers et en produits sucrés qui sont habituellement en excès dans mon alimentation. J'ai également mangé beaucoup plus de légumes ! A l'avenir, je garderai la même organisation que j'ai tenu ce mois ci, il n'est en aucun cas contraignant d'amener ses sacs pour le vrac ou les légumes et ses tupperwares. Seulement, je ne m'interdirais plus les produits que j'ai l'habitude d'acheter que je ne trouve que sous emballage car, tout un mois sans, la frustration commençait à se ressentir !

Et si vous aussi vous essayiez?

 

 

Liens utiles

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Catégories
Please reload

Posts Récents